La plateforme d’intérêt collectif NumAlim a publié en octobre 2020 le premier Livre Blanc dédié aux données produits dans l’alimentation, en partenariat avec ShakeUpFactory

A l’instar de nombreux autres secteurs, celui de l’agroalimentaire connaît une révolution sans précédent, tractée par la digitalisation du secteur, l’évolution des attentes consommateurs et le basculement du rapport de force entre les acteurs de l’industrie agroalimentaire et les consommateurs.

Ces dernières années, l’essor du e-commerce a fait naître de nouvelles attentes en matière d’information et de description des produits alimentaires. De nouveaux contenus prennent une importance croissante (descriptifs, photos, arguments…). La qualité et l’exhaustivité des fiches produits sont devenues critiques pour transformer les visiteurs e-commerce en acheteurs.

Dans cette ère numérique où les applications de scoring (Yuka, NutriScore…) se multiplient, les consommateurs s’emparent de la donnée et les critères d’achats sont considérablement modifiés. Alors que les enjeux en matière de nutrition et santé, d’impact environnemental ou encore de bien-être animalsont devenus déterminants dans les choix de consommation du quotidien, il est essentiel que l’ensemble des filières alimentaires soient impliquées afin de donner aux consommateurs l’accès à une « information augmentée » sur les aliments.

Toute entreprise agroalimentaire va devoir notamment collecter, produire et gérer un volume et une variété croissants d’informations sur les produits qu’elle fabrique à chacune des opérations qui, du champ à l’assiette, auront permis de les concevoir, les fabriquer et les livrer. L’enjeu est donc bien de comprendre comment une stratégie de bonne gestion des données est de nature à créer de la valeur pour le secteur. Et les leviers de création de valeur sont nombreux : l’amélioration de la promotion des produits, les nouveaux modes ou circuits de distribution plus valorisés, l’optimisation des processus et opérations logistiques, la mutualisation des actifs intangibles, mais aussi le recours à l’intelligence collective pour un “mieux-être global et sociétal”.

C’est dans ce contexte que la plateforme d’intérêt collectif NumAlim intervient et aura pour rôle de gérer cet enjeu collectif à l’échelle du secteur. L’objectif de la plateforme est de structurer les données numériques et d’organiser leur interopérabilité, afin d’en développer la valeur pour l’ensemble des filières. NumAlim entend recréer la confiance, en comblant le déficit d’informations. La structuration des données permettra l’émergence de nouveaux usages autour de l’alimentation, notamment dans le domaine de la prévention, de la santé et de l’alimentation personnalisée. L’analyse scientifique des données pourra non seulement servir à la production d’études, portant sur les comportements alimentaires et leurs déterminants, sur les liens entre les répertoires alimentaires et la santé, mais également à la conceptualisation d’outils d’aide à la décision de demain destinés aux consommateurs.

Le champ d’action de NumAlim est vaste et s’adresse à tout l’écosystème agroalimentaire :

  • former et informer toutes les entreprises agroalimentaires, via une phase d’acculturation ambitieuse à ces enjeux,
  • s’assurer de la disponibilité et de l’organisation de données produits(conditions de production, origine, ingrédients, composition nutritionnelle, développement durable…), quelle que soit la taille de l’entreprise,
  • créer une plateforme d’échanges de données et services associés, catalyseur du changement d’échelle, pour une transformation sectorielle efficace est impactante (croisement avec des données d’achats, d’avis consommateurs…)
  • dynamiser l’écosystème par l’innovation et des nouveaux usages.

Parmi les solutions proposées dans le Livre Blanc pour faire des données un actif valorisé, NumAlim suggère de commencer par la mise en œuvre d’un plan stratégique data (données produits) :

La définition de ce plan doit être impulsée par chaque Direction Générale, car les enjeux des données incluent nécessairement l’ensemble des fonctions de l’entreprise.

L’enjeu d’un plan stratégique data est d’apporter une nouvelle approche pour valoriser les données afin de faire des données un actif de l’entreprise. C’est par ce plan que chaque organisation va transformer les enjeux liés aux données en opportunités pour l’activité et la valeur. Cartographie des usages, audit qualité, extraction…. NumAlim présente en détails les étapes clés du plan data dans le Livre Blanc.

Le sujet des données produit est récent, mais en forte et rapide émergence – avec la profusion d’applications, dont les nouvelles sont plus sophistiquées, et donc plus gourmandes en informations. Les développements technologiques liés à la reconnaissance vocale, visuelle (Lens Search) et l’intelligence artificielle vont contribuer à l’accélération du développement de nouveaux usages et besoins.

La France, a déjà prouvé être en pointe sur ces sujets, avec un public particulièrement exigeant vis-à-vis de son alimentation, et des outils comme NutriScore et Yuka s’exportant désormais hors des frontières françaises.

NumAlim est une initiative unique au niveau international, de par l’ambition de base de données élargie et la gouvernance réunissant tous les acteurs du secteur. NumAlim se propose d’être l’espace de réflexion et l’animateur dela communauté des pionniers de la donnée de produits alimentaires dont nous avons pu mesurer les enjeux futurs.

NumAlim, ShakeUpFactory et les contributeurs du Livre Blanc l’ont imaginé comme un déclencheur d’actions et d’innovations, pour que les données accélèrent le développement d’un mieux-être alimentaire pour tous.

Pour découvrir l’intégralité du Livre Blanc et des propositions de NumAlim pour accompagner la transformation digitale du secteur : https://bit.ly/2GMX8pQ

Dans cet article