En octobre 2020, NumAlim publie le premier Livre Blanc dédié aux données produits dans l’agroalimentaire

Et dire qu’hier le consommateur ne lisait pas les emballages… Aujourd’hui, il veut tout savoir avant d’acheter, surtout en France où sont nés NutriScore et Yuka. Avec son smartphone il accédera demain à des données sur les pratiques agricoles, l’impact environnemental…

C’est la 1ère révolution de données, celle de l’accès large du public à une information « augmentée ». L’ère du scoring est exigeante en termes d’organisation de données, mais doit être positive en termes de confiance et de valeur, en faisant reconnaitre des niveaux de qualités différents. Un scoring est mieux qu’un bashing non factuel…

La 2ème révolution des données est celle des usages B2B, aidant les 18 000 entreprises agroalimentaires et celles de la production agricole, à gérer la complexité d’un demi-million de références produits. Les données vont aider chaque entreprise à analyser et décider mieux et plus vite. L’optimisation des produits, l’adaptation de l’offre à la demande et le pilotage de la transition environnementale seront révolutionnés.

Pour se saisir de cette révolution et en tirer parti, il est essentiel :

1) de former et informer toutes les entreprises agroalimentaires, via une phase d’acculturation ambitieuse à ces enjeux,

2) de s’assurer de la disponibilité et l’organisation de données produits, quelque soit la taille de l’entreprise,

3) de créer une plateforme d’échanges de données et services associés, catalyseur du changement d’échelle, pour une transformation sectorielle efficace est impactante,

4) de dynamiser l’écosystème par l’innovation.

La 3ème révolution est celle de la circulation des données, de bout en bout, de la fourche à la fourchette… et même jusqu’au bac de recyclage.

Les données peuvent être descendantes, comme les conditions de production agricole qui intéressent l’aval. Elles doivent aussi remonter, les évolutions de demande consommateurs à partager vers l’amont, pour que la filière soit plus agile à s’adapter.

C’est l’ambition de maîtriser ces mutations qui a conduit le secteur à la création de NumAlim, avec une gouvernance de Société Coopérative d’Intérêt Collectif, et le soutien des Pouvoirs Publics et de BPI France…

Il s’agit ici d’un appel à l’action, que l’équipe de NumAlim initie, avec la publication de son Livre Blanc « Ces données qui nourrissent la confiance et la valeur dans l’alimentation », qui vise à poser les enjeux clés  et proposer des solutions, et le lancement de ses formations data.

Nous espérons être déclencheur d’actions et d’innovations, pour que les données accélèrent le développement d’un mieux-être alimentaire pour tous.

Pour découvrir les enjeux data avec le Livre Blanc d’octobre 2020 : télécharger le Livre Blanc

Pour les formations NumAlim : https://bit.ly/33uXNEB

Jérôme François

Directeur Général, NumAlim